Formation

Formation de 4 nouveaux initiateurs de tir

Le dimanche 12 août, Eric Comolli, membre de la commission pédagogique du Comité Régional de Ball-Trap Auvergne Rhône Alpes, a assuré la formation de quatre nouveaux initiateurs de tir pour le BTMQ : Laurent Olivier Méchin, Francis Guillemet, Jacques Dété et Eric Braud. (Patrick Gomichon, licencié au BTMQ a déjà suivi et validé cette formation).

 

INITIATEURS DE TIR

Comme les arbitres, bénévoles et volontaires, les initiateurs de tir accueillent les personnes désirant découvrir la pratique du ball-trap dans les stands.

Ils leur présentent les différentes disciplines pratiquées au ball-trap. 

Ils leur prodiguent les conseils de sécurité, les guident dans la découverte du ball-trap et  participent à leur initiation au tir.

 

A titre indicatif, voici un mémento de l'Initiateur de tir :

 

  • Cours théoriques

 

1-Découverte de l'arme :

Présentation des différentes pièces.

L’initiateur pourra rapidement expliquer le règlement de la discipline que l’élève souhaitera apprendre, dans les grandes lignes sans entrer dans les détails. Cela pourra servir un peu plus tard pour la sécurité.

En présence de plusieurs élèves, des groupes pourront être constitués, réunissant de 3 à 4 personnes au plus, suivant l'âge, la taille, l’expérience au tir.

 

2-Sécurité autour de l'arme et du stand de tir :

L’initiateur insistera sur la manière de tenir l’arme, de l'ouvrir et de la fermer.

Il montrera la position du tireur avec son arme sur le pas de tir, la mise en sécurité du fusil avant de quitter son poste ou tout autre évènement qui pourrait se produire (cartouche ne percutant pas, No Bird, arrêt du tir en cas d’incident, etc...).

Il indiquera la façon d’approvisionner l’arme lorsque le tireur est en place ; la façon d’assurer l'arme avant tout déplacement ; le positionnement du fusil sur les râteliers d'attente.

 

3-Le respect des autres élèves ou concurrents :

L’initiateur prodiguera quelques conseils importants : ouvrir son arme une fois son tir effectué avant que le tireur suivant n'épaule à son tour ; ne pas bouger de son poste avant que le tireur suivant n'ait avancé à son tour ; ne pas faire de geste incongru ou d'énervement, ne pas exprimer de parole trop forte ou de cri.

 

  • Cours pratiques

 

1-Si c’est possible, bloquer un appareil sur une position, légèrement à droite ou à gauche par rapport au centre de la machine. Une « pulleuse » est un plus.

 

2-Placer les élèves sur leurs postes.

Montrer le lancement d’un ou plusieurs plateaux pour mettre les élèves dans le contexte du tir, et expliquer succinctement la trajectoire, le commandement et la visée jusqu'au tir du plateau.

Approvisionner le fusil avec une cartouche et faire tirer cette cartouche dans le vide, comme pour flamber, cela donnera une indication judicieuse sur la réaction de chacun, au coup de fusil !

Ainsi l’initiateur pourra plus facilement expliquer le tir car la plupart des élèves n'ont jamais tiré au fusil.

 

Penser toujours SECURITE....

Commencer l’initiation au tir par des séries de 10 plateaux avec une cartouche à chaque fois, quand cette série de tir est terminée, respecter une pause de 15 à 20 minutes. Cette pause permettra de dialoguer avec les élèves et de leur expliquer les défauts constatés. Si l’on tente d’expliquer les défauts sur le pas de tir, ils ne seront pas forcément compris ou saisis par l'élève qui reste dans « le feu de l’action » et n’est donc pas toujours très réceptif.

Pour finir la séance, on peut terminer par un jeu de tir tout venant. Cela prendra un air ludique et sera de nature à décontracter l’atmosphère studieuse de la séance d'initiation.

 

Quelques photos pour illustrer cette journée de formation

balltrapquinssaines