histoire

  • Grands Fusils

    On parle de "Grands Fusils" pour désigner les Grands Tireurs.

    On pourrait en citer plusieurs de notre époque, tous nos champions par exemple, mais ce serait risqué et aventureux puisqu'on en oublierait forcément et certainement pas des moindres.

    Je viens de terminer la lecture d'un livre que je recommande à tous les chasseurs : "Espaces Sauvages" de Jim Fergus. Dans son livre Jim nous présente "... le plus grand tireur de l'histoire, probablement le plus grand tireur amateur de tous les temps..." "...Le légendaire Lord De Grey, second marquis de Ripon, aussi connu sous le nom de Lord Ripon (1867 - 1923)... Il totalisa un  tableau de 556 813 pièces !!! Bien entendu ce "Sir" participait essentiellement à des battues de gibier à plumes... Ça fait beaucoup tout de même et de nos jours où la chasse est tant décriée, il pourrait être affublé du surnom d'assassin !

    Mais Lord De Grey est une légende ! On dit de lui qu'il atteignit son quota journalier (26 faisans) en une seule minute... On dit aussi avoir compté sept oiseaux morts en l'air au dessus de lui en même temps... Et ça me rappelle quelques légendes des tireurs de foire de l'Ouest américain !

    Passons sur la légende et les tueries excessives.

    Lord De Grey a lui aussi écrit, et il a écrit des choses raisonnables et intéressantes.

    Extraits :  "... devenir un tireur de classe exige la conjugaison de deux conditions fondamentalement opposées : une tension nerveuse très élevée qui vous tient toujours en alerte, et une tête froide qui vous permet de tirer sans impétuosité ni hâte excessive. Cette conjugaison est naturellement assez rare..." "... sachez-le, le swing est un des secrets du tir des Grands Fusils..."

    Le "swing" , le mouvement : lever son fusil dans la direction du plateau, le rattraper et tirer dans le mouvement à l'instant où on dépasse le plateau. C'est d'une simplicité à mettre en oeuvre sans délai.

    Rendez-vous sur les stands du BTMQ, le "swing" en tête, tête froide, attention aiguisée, tous sens en alerte !!!

     

     

     

     

    Olly3Olly1

  • Résumé de l'Histoire du ball-trap

    Un sage a dit que : "Celui qui ignore son histoire est un étranger dans son propre pays".

    Alors, si on se racontait un peu de l'Histoire de notre sport préféré ?

    Le ball-trap est né en Angleterre au début du dix-neuvième siècle. Nous allons y revenir ; mais définissons d'abord le ball-trap. Eh bien, le ball-trap consiste à tirer sur des plateaux d'argile ou des cibles mouvantes, à l'aide d'armes de chasse à canon lisse. Le plateau d'argile classique doit avoir une dimension de 110 millimètres de diamètre et son poids ne doit pas excéder 110 grammes. Il existe neuf disciplines de ball-trap, toutes différentes. Trois d'entre elles sont gérées par la Fédération Française de Tir (FFT) et les six autres par la Fédération Française de Ball-Trap (FFBT). Les trois disciplines gérées par la FFT sont des disciplines olympiques, les six autres ne le sont pas. La FFT a été fondée en 1925 par le comte Justinien Clary. C'est le 15 juillet 1985 qu'a eu lieu la création (dissidente) de la FFBT.

    Revenons donc en Angleterre, en 1812. Dans la banlieue de Londres, nait le premier club de tir aux pigeons ; il est baptisé : "Old Hats Tavern", les vieux chapeaux servaient de boîtes pour lancer les pigeons. Peu de temps après on remplacera les chapeaux par de véritables boîtes, le principe reste le même, on place des pigeons dans les boîtes et on tire sur une ficelle pour les libérer. De là on peut comprendre que le départ de l'oiseau était commandé par le mot "Pull" qui signifie tirer (sur la cordelette reliée à la boîte pour l'ouvrir et libérer l'oiseau) et non tirer le pigeon avec le fusil, qui se serait traduit par "shoot" ; c'était une parenthèse.

    Le temps passe, on évolue, et certains pensent à remplacer les oiseaux vivants par des cibles inertes, si l'on peut dire. Vers 1850 se développent des rencontres de chasseurs qui mesurent leur adresse en tirant sur des boulles de verre lancées à la main. En 1877, un américain, Adam Bogardus, invente la première catapulte, pour lancer les fameuses boulles de verre lors de spectacles de tir d'adresse. Les spectacles de la sorte, les plus connus à l'époque, furent sans conteste ceux de William Frédérick Cody dit Buffalo Bill ! C'était une autre parenthèse.

    Les écoles de tir, à Londres, affinent les règles de ce qui devient un sport qu'on baptise désormais : "Sporting". Et le premier championnat d'Open Sporting se tient à Londres en 1927.

    En France, on n'est pas en reste, et c'est justement en cette année 1927 qu'un inventeur génial met au point le premier lanceur à main de plateaux d'argile, le "Hand Trap". Notre inventeur génial n'est autre qu'Emile Laporte et son invention fera très rapidement le tour du monde !

    Voilà ! Depuis ces périodes épiques, on a évolué encore et encore, on a perfectionné, inventé aussi, et on en est à se retrouver sur nos stands dès qu'on en a le loisir, pour rivaliser d'adresse, pour tenter de nous surpasser, pour gagner ! Les méthodes ont changé, certes, mais l'esprit reste le même : le sport avant tout !

balltrapquinssaines